October 01, 2020 Press

ALKAN, La PME aéronautique poursuit son envol

Spécialisée dans des systèmes complexes d’emport et d’éjection sur tout type d’aéronef, Alkan affiche une santé de fer et une présence dans plus de 60 pays. Cyril Abegg, CEO d’Alkan, nous en dit plus sur ce fleuron quasi centenaire de l’industrie française...

Quelle est la spécificité d’Alkan?

Alkan a été créée en 1923 par Robert Alkan. Cet ingénieur en aéronautique avait participé à la synchronisation du tir à travers l’hélice d’avions militaires pendant la Première Guerre mondiale. Être capable de fixer fermement, sous un aéronef, un objet soumis à de fortes contraintes et de déclencher son éjection instantanément demande une précision mécanique associée à une intelligence électronique particulièrement pointue. Aujourd’hui, nos 200 collaborateurs perpétuent et améliorent ce savoir-faire en produisant des systèmes d’emport et d’éjection aéronautiques militaires pour tout type d’engin. Nous sommes ainsi présents sur cinq segments de marché : les avions de chasse, les hélicoptères, les avions de combat légers (Alkan est leader mondial sur ces deux segments en particulier), les drones et la lutte anti-sous-marine…

Sur quels marchés êtes-vous présents et quelle est votre stratégie de développement?

Les trois quarts de nos ventes se font à l’export, vers plus de 60 pays destinataires. Aujourd’hui, Alkan consolide son avenir en continuant sa stratégie de développement à l’international. C’est pourquoi nous nous tournons vers les USA, un territoire où nous réalisons déjà plus de 10 % de notre chiffre d’affaires. C’est un marché croissant, avec de belles perspectives. En Inde, nous avons créé en 2019 une Joint Venture avec la société locale Nucon Aerospace afin de faciliter notre accession à un marché très prometteur. Enfin, nous accélérons notre présence sur le marché des Émirats arabes unis, également voué à un développement certain. Nous confortons ainsi notre chiffre d’affaires (> à 50 M€ annuels), un chiffre en croissance régulière depuis de nombreuses années (entre 6 et 7 % par an.)

Comment conservez-vous votre avantage concurrentiel?

Nos ingénieurs innovent constamment pour adapter nos produits au marché et travaillent déjà sur la nouvelle génération de systèmes d’emport et d’éjection. Pour cela, Alkan dédie 50 personnes, soit un quart de son effectif, au développement et à l’innovation de produits de haute technologie et consacre plus de 5 % de son chiffre d’affaires annuel au développement de nouveaux produits. Par ailleurs, pour être moins dépendants de la sous-traitance, gagner en autonomie et en fiabilité, nous poursuivons (grâce au soutien de nos actionnaires IDI et Chevrillon) notre stratégie de croissance externe. C’est dans cette optique que nous avons acquis, en 2018, l’entreprise SECA Automatismes afin de produire tous nos boîtiers électroniques de commande et d’offrir un système complet d’emport et d’éjection. Plus récemment encore, nous avons fait l’acquisition du fonds de commerce de la société Aéroprécis qui double notre capacité d’usinage.

Revue Capital OCTOBER 2020 N°349 - Nouvelles Technologies

Lire l''Article au format Pdf